Une colère à gérer en 4 temps

Comment gérer la colère?

Souvent, lorsque qu’on est en colère, on a tendance soit se décharger sur l’autre soit à se calmer (en la réprimant) ou à se défouler.

Se défouler : une solution durable? : Marshall Rosenberg interpelle sur le danger des programmes ou activités de gestion de la colère (comme le punching-ball). Oui, la colère remonte à la surface mais à terme, elle n’est pas gérée : les gens en colère seront probablement plus tard dangereux pour eux-même ou pour les autres. N’est-ce pas reculer pour mieux sauter?

La valse à 4 temps de la gestion de la colère

Marshall Rosenberg distingue la cause de notre colère du déclencheur (c’est-à-dire la petite goutte qui a fait déborder le vase).

1. Définir clairement le « détonateur » sans évaluation ni jugement

2. Prendre conscience que c’est notre évaluation (jugements moraux) qui provoque notre colère

3. Identifier son besoin insatisfait qui est à l’origine de la colère et apprendre à l’exprimer

4. Dialoguer avec l’autre : Lui dire quel est le déclencheur de la colère, les sentiments générés, les besoins insatisfaits puis faire une demande claire adressée à l’autre

Voici un exemple personnel : La colère avec les enfants

De bon matin, un samedi matin (matinée à ce jour sans école!), mes enfants se disputent. La tension monte et la phrase « Y en marre, vous faites toujours trop de bruit » m’échappe. Une grand inspiration, une identification rapide de mon cerveau m’aurait conduit vers mon besoin insatisfait qui pourrait être le besoin de calme. Je dis donc en mode CNV : « (1) Quand j’entends des cris le matin, (2) je suis fâchée car (3) au réveil, j’ai besoin de calme. (4) Seriez-vous d’accord pour me laisser prendre mon thé sans bruit? Pourriez-vous aller jouer svp dans votre chambre? »

Rappel des 4 étapes de la CNV

(1) J’observe les faits : « j’entends des cris le matin »

(2) J’exprime mes sentiments : « je suis fâchée »

(3) J’exprime mes besoins : « j’ai besoin de calme »

(4) Je formule une demande claire et simple : « je souhaiterai prendre mon thé sans bruit. Pourriez-vous aller jouer dans votre chambre? »

Les 1ers pas de danse sont difficiles mais plus on pratique, plus on maîtrise la danse.

Et vous?

Source : Marshall Rosenberg, Les ressources insoupçonnées de la colère : Approche de la communication non violente, Editions Jouvence, 2012, 90 pages

Ce contenu a été publié dans Livre, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>