L’écriture, un outil d’aide à la prise de recul

Prendre du recul par rapport à ce qui se passe dans sa vie et l’assumer, passer par l’usage de la plume aide à cela. L’expression « on accouche de ses idées » prend tout son sens.

S’exprimer, étymologiquement, c’est faire sortir (ex) de soi en pressant (primere) comme on presse sur un citron pour en extraire le jus.

www.laporteedesmots.org Anne Ruellan Plume et Feuille

Livre ouvert Anne Ruellan www.laporteedesmots.orgLivre ouvert Anne Ruellan www.laporteedesmots.orgLorsque l’on écrit, on fait jaillir des souvenirs et des sentiments passés et actuels. Comme ce n’est plus en soi, on peut prendre de la distance par rapport aux évènements et aux sentiments.

Comme dit Rousseau, c’est un moyen d’éviter qu’ils ne « fermentent » en soi et nous « empoisonnent la vie ».

Livre ouvert Anne Ruellan www.laporteedesmots.orgLa communication permet de transmettre ce que l’on pense, ce que l’on éprouve. Lorsque le message est reçu, il devient un bien commun au récepteur et à son émetteur. C’est ainsi qu’à travers la communication, le besoin de partage peut être assouvi. Comme un présent qui rend celui qui l’a offert présent à celui qui en bénéficie.

 

Ce contenu a été publié dans Biographie, Livre, Rencontre, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.